La nouvelle R6 dans le coup à Nogaro !   7 Mai 2017

C'est avec un peu d'appréhension que j'abordais cette seconde épreuve du Championnat de France Suppersport : la nouvelle R6, tout juste débarquée dans nos ateliers, allait-elle se montrer compétitive ? Oui !

Photo du Compte Rendu 1

Le timing était serré mais le challenge des plus intéressant ! Et c'est donc avec beaucoup d'envie que que j'arrivais sur le circuit de Nogaro le jeudi après-midi. L'équipe MB Motors avait déjà pris place dans le Box avec leurs éternels sourires et leur motivation sans faille. Une météo clémente, une équipe de choc et une nouvelle machine : pas de doutes, j'ai tous les ingrédients pour passer un bon week-end !

La journée du vendredi s'annonçait chargée avec au planning et pour objectifs de : reprendre de bons repères sur ce tracé difficile, déterminer quels seront les pneus les plus adaptés et dégrossir les réglages de la nouvelle R6. Et des réglages, il aura fallu en faire ! Shifter, assiette de la moto, longueur de bras, mousses de selle et de réservoir, écartement des guidons, etc . Mais à la fin des 2 séances libres le gros du travail était fait. Sur le sec .

Car la pluie sera de la partie pour la première qualification du samedi matin. Rien de grave, la moto est saine et mes pneus Pirelli pluie sont bons. Je tiens la tête sous le mouillée toute la séance mais la piste sèche beaucoup et je décide de passer les intermédiaires pour enfoncer le clou. Malheureusement, c'est ma tête dans le bitume que je vais enfoncer . Rien de grave cependant, je conserve la deuxième ligne avec une 6ème place et la moto n'a rien.

La seconde qualif est lancée et je suis bien déterminé à me rattraper. J'essaie de mettre beaucoup de tours à mon pneu arrière pour pour voir comment il se comporte sur la durée de la course, tout en cherchant des améliorations sur le chassis. Je suis dans le top 3 toute la séance et passe un pneu neuf dans les dernières minutes pour jouer la pole, mais quand ça ne veut pas, ça ne veut pas : je resterai 2nd à quelques dizièmes de Cédric Tangre. Pas grave, la moto fonctionne bien et je me rattraperai demain !

Dimanche est jour de course : le meilleur du week-end ! Le soleil est là et nous choisissons de faire quelques petites modifications sur le chassis pour améliorer la moto.

Photo du Compte Rendu 2

Je prends un départ moyen mais réussi à être suffisament agressif dans les 2 premiers tours pour me faufiler et prendre la tête des opérations. J'attaque fort de suite pour tenter de m'échapper. Cela fonctionne quelques tours mais je m'aperçois vite que Cédric Tangre me rattrape petit à petit. Je décide de ne pas trop lutter pour maintenir l'écart et économiser mes pneus pour la fin de course. Un peu avant la mi course, Cédric me dépasse dans la grande ligne droite comme un boulet de canon : je manque cruellement de vitesse de pointe ! La moto est jeune et nous n'avons pas pu tout mettre en place avant d'arriver à Nogaro. Je me bats quand même jusqu'au bout mais je dois m'incliner pour un petit dizième de seconde . grrr ! Un premier podium pour une première sortie, et tout près de la victoire, c'est pas mal quand même !

La seconde course ressemblera beaucoup à la première : je prends rapidement la tête, Cédric me dépasse et je m'accroche dans son dosseret de selle. La température de piste bien plus élevée jouera un peu en ma défaveur : mon pneu arrière glisse beaucoup à la remise des gaz et je perds un petit à petit un peu de temps sur Cédric. J'essaie quand même de m'accrocher mais rien à faire, ce week-end Cédric était plus fort ! Je sécurise quand même la 2nde place avec une bonne marge d'avance sur le reste du peloton. Et un second podium !

Deux fois 2 pour une première sortie de cette nouvelle R6, j'aurais signé de suite pour ce résultat en arrivant jeudi ! Bien que je manque la victoire pour quelques mètres le matin, je suis très satisfait de ces résultats et surtout du comportement de la machine : sans préparation, avec le strict minimum de pièces et zéro roulage d'essais avant course, cette nouvelle R6 montre beaucoup de potentiel ! Le résultat est aussi beaucoup dû au super travail de l'équipe MB Motors : motivés, compétents, extrêmement gentils et profondément pationnés, je ne regrette vraiment pas de partager ces week-ends avec eux ! Et c'est en tête du Championnat que j'aborderai la prochaine épreuve sur mon circuit préféré : Lédenon !